Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > Nomination d'un Nouveau Directeur de L'UMA

Nomination d'un Nouveau Directeur de L'UMA

Message du Président de l'UMA, Fredric K. Schroeder...

En tant que Président de l'UMA, j'ai le grand plaisir de vous annoncer la nomination de M. José María Viera comme nouveau Directeur de l'UMA à partir du 1er février 2018. Vous le savez, José ne sera que le deuxième Directeur de l'UMA suite au départ de notre actuelle Directrice Penny Hartin début 2018. Elle occupe ce poste depuis l'ouverture du bureau de l'UMA à Toronto en novembre 2006 Le comité de sélection a passé en revue les candidatures des nombreuses personnes qualifiées et représentantes de toutes les régions du monde qui briguaient le poste. Nous les remercions toutes d'avoir manifesté leur intérêt à servir l'UMA dans ces importantes fonctions. Cela a été un plaisir d'avoir d'excellents candidats parmi lesquels choisir.

José est bien connu de tous à l'UMA, car il travaille actuellement avec nous au poste de Conseiller en politique des droits de l'homme depuis février 2016. José est diplômé en Relations internationales et en Gestion du développement. Avant de rejoindre l'UMA, José a travaillé comme Coordinateur en Amérique Latine pour la promotion des droits des handicapés et comme consultant auprès du Secrétariat du Comité chargé de la CRPD de l'ONU. Ces dix dernières années, il a aussi travaillé à temps partiel comme Professeur associé au Département des relations internationales de l'Université Siglo 21 de Córdoba, en Argentine.

José a pris une part très active au sein de l'UMA, comme Président de la Fédération Nationale des Aveugles en Argentine et comme ancien membre de l'Exécutif de l'ULAC. Depuis qu'il a rejoint l'UMA, il a travaillé au coude à coude avec nos membres du monde entier pour les aider à se familiariser avec les instruments de l'ONU et les aider dans leurs tâches de reporting par pays. José parle couramment l'anglais, l'espagnol et le français. Nous estimons que c'est un formidable avantage pour lui de pouvoir communiquer avec nos membres dans nos trois langues de travail.

Le bureau de l'UMA restera situé à Toronto, au Canada, où se trouvent installés tous nos systèmes juridiques et administratifs, et où nous recevons le précieux soutien de notre hôte, le Canadian National Institute for the Blind (CNIB). José devrait prendre possession de ses nouvelles fonctions à Toronto le 1er février, ou peu après, une fois que les formalités nécessaires auprès du gouvernement canadien auront été effectuées. José sera accompagné de sa femme Rosanna et de leur fille Helena, née il y a quelques semaines le 30 septembre. Penny a également accepté de se mettre à la disposition de José à temps partiel pendant les premiers mois, de sorte à l'aider dans la transition sur ce poste très complexe.

Je vous prie de vous joindre à moi pour souhaiter la bienvenue à José à son nouveau poste au sein de l'UMA.

--------------

 Entretien avec le Nouveau Directeur de L’uma José María Viera

1. Où votre engagement envers la mission de l’UMA trouve-t-il son inspiration ? 

Je suis convaincu du rôle clé que l’Union Mondiale des Aveugles joue au plan national et international en tant que porte-parole du collectif. Mon engagement personnel consiste à garantir que toutes les personnes aveugles et malvoyantes vivent la vie qu’elles choisissent, indépendamment de leur origine sociale, politique, économique ou culturelle. Il me semble que l’UMA est la voie idéale pour nous permettre de nous exprimer par nous-mêmes. Nous sommes un collectif solide et bien organisé, doté d’un programme de travail unique qui est véritablement un atout au quotidien. Mon engagement est de contribuer à ce programme de l’UMA et de représenter autant de personnes aveugles et malvoyantes que possible dans le monde.

2. Quelles vont être vos priorités lorsque vous prendrez la direction de l’UMA ? 

Poursuivre le travail engagé dans la bonne direction et tenter d'améliorer ce qui à mon sens doit l’être. Dans l’ensemble, l’UMA a parcouru bien du chemin en matière de plaidoyer pour améliorer la vie des personnes aveugles et malvoyantes. Je crois qu’il est temps de faire avancer encore un peu plus l’organisation et le travail collaboratif avec nos membres ; d'explorer de nouveaux domaines et de développer de nouveaux partenariats qui nous permettront d’être plus efficaces et plus performants. Nous devons accorder une plus grande attention aux besoins de nos régions et diffuser la mission de l’UMA plus vastement encore.

3. Qu’aimeriez-vous réaliser au cours des prochaines années ? 

J’ambitionne une organisation plus représentative, apte à traiter simultanément les problèmes des diverses zones géographiques du monde. Une UMA capable de représenter ceux qui n’ont pas d’emploi et de lutter pour une technologie plus inclusive.

4. Parlez-nous des challenges que vous avez rencontrés en servant la cause des droits de l'homme. 

Souvent, nos membres croient que l’UMA est loin de leurs besoins et ils ne voient donc pas les avantages de faire partie de notre organisation. Je crois que nous devons faire évoluer cette image vers un scénario où tous sont conscients du fait que l’UMA existe car nos membres existent et contribuent à composer une organisation plus grande et plus inclusive. Nous ne devrions plus nous demander ce que l’UMA peut faire pour nous mais ce que nous pouvons faire pour l’UMA. Cela permettra à l’UMA de devenir encore plus vaste et encore plus forte, de mieux gérer nos besoins et de trouver de nouvelles solutions.

5. Qu’est-ce qui vous motive pour cette cause ? 

La conviction profonde que c'est à nous qu’il revient d’améliorer nos vies et la vie des gens comme nous. Notre avenir est entre nos mains, c’est à nous de le bâtir.

6. Enfant, quel était votre rêve ? 

Depuis tout petit je veux consacrer ma vie à créer un monde meilleur pour tous. J’ai toujours vu d’énormes erreurs et discriminations. Je veux créer un monde meilleur pour vivre. Un monde où règne le respect mutuel.

7. Qui était ou qui est votre modèle ? 

J’ai heureusement une longue liste de modèles qui m’ont appris différentes choses. Ma mère m’a enseigné la leçon la plus importante que j’aie jamais apprise : quand on désire quelque chose, il faut faire tout ce qu’on peut pour y parvenir. Ensuite, un de mes professeurs de primaire m’a donné les outils dont j'avais besoin pour interagir correctement avec mes congénères, et c’est quelque chose dont je me souviens encore et que j’utilise toujours aujourd’hui. En général, les personnes avec lesquelles j’ai partagé différents emplois m’ont apporté des outils que j’emploie encore : apprendre à écouter, à être flexible et me rendre disponible lorsque nécessaire, etc. Je n’ai pas un ou deux modèles, j’aime apprendre de toutes les personnes que je croise dans ma vie car je crois que nous avons tous quelque chose à enseigner et quelque chose à apprendre.

8. Votre/Vos principale/s réussite/s ? 

C’est difficile d’être spécifique. Je crois qu’il y a des réussites collectives qui sont plus importantes que les succès individuels. Par exemple, l’avènement d’une procédure électorale plus inclusive dans ma ville natale a été je crois l’une de mes récentes réussites les plus notables. Beaucoup se demanderont pourquoi. Parce que là où je vis, les élections n’avaient jamais été accessibles pour nous avant notre intervention. Nous avons lutté avec force pour obtenir un système inclusif et après de longues négociations parfois frustrantes, nous avons finalement réussi. Nous pouvons enfin participer entièrement à notre vie politique.

9. Quel(s) message(s) aimeriez-vous transmettre aux membres de l'UMA ? 

Nous sommes une organisation extrêmement puissante. Nous devons amener l’Union Mondiale des Aveugles encore plus loin et la rendre encore plus forte et plus représentative. Pour cela, nous devons tous travailler de concert et être convaincus que nous sommes responsables de notre avenir. Nous avons la capacité de changer notre avenir. Il nous suffit de le faire.

Biographie

M. Viera vient de Córdoba, en Argentine, et les membres du bureau de l'Union Mondiale des Aveugles l’ont choisi comme nouveau Directeur lorsque le Dr. Penny Hartin, notre actuelle Directrice, partira à la retraite. Il prendra son poste au mois d'avril. 

M. Viera possède une solide expérience en matière de droits de l'homme, de développement inclusif et de gestion des organisations de handicapés. Avant d’arriver à la direction de l’UMA, il en était Conseiller en politique des droits de l'homme depuis février 2016. Auparavant, il était Coordinateur régional pour l’Amérique Latine pour la promotion internationale des droits des handicapés à l’Université de York, au Canada. Il a aussi travaillé comme consultant pour le Comité de la CRPD de l'ONU, coordinateur du programme du Bureau chargé du handicap de l’Agence de développement social à Córdoba, en Argentine, et Professeur associé au Département des relations internationales à l'Université Siglo 21 et responsable de programme à cette même université.

De plus, M. Viera a été membre ou bénévole de divers organismes : Président de la Fédération Nationale des Aveugles en Argentine ; Secrétaire de formation professionnelle et d’emploi pour l’Union Latinoaméricaine des Aveugles ; et Secrétaire Général de la Fédération Nationale des Aveugles en Argentine.

M. Viera possède un master en gestion du développement de l’Université de Turin, en Italie, et un diplôme en relations internationales de l’Université Siglo 21 en Argentine. Il a également étudié à l’Université de Roehampton à Londres et obtenu un Baccalauréat international au Lester B. Pearson College au Canada.