Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > Proposition UMA-ICEVI au Comité des Nations Unies chargé des droits de l’enfant

Proposition UMA-ICEVI au Comité des Nations Unies chargé des droits de l’enfant

L’Union Mondiale des Aveugles (UMA) et le Conseil International pour l'Éducation des personnes ayant un handicap visuel (ICEVI) appellent l’ONU à simplifier les mécanismes de rapport pour permettre aux enfants défenseurs des droits de l'homme ayant une déficience visuelle de signaler les situations d’enfreintes aux droits de l’homme. Parmi ces mécanismes, lignes téléphoniques gratuites, matériel de recueil des témoignages et mise à disposition de transports pour pouvoir atteindre les communautés à risque.

Dans sa contribution au Comité des droits de l’enfant, présentée à la Journée de Discussion générale 2018, l’UMA et l’ICEVI déclarent qu’il est essentiel pour les défenseurs des droits de l’homme de disposer de mécanismes de surveillance permettant de défendre et de suivre la progression de la mise en œuvre des droits des enfants. 

« Le Comité des droits de l’enfant devrait voir ce mécanisme de surveillance comme une façon de garantir que les états assument la responsabilité de la mise en œuvre des droits des enfants », déclare cette contribution.
L’UMA et l’ICEVI soulignent aussi que les informations doivent être accessibles sous formats audio, braille, numérique et en gros caractères pour permettre aux défenseurs des droits humains des enfants de participer efficacement sur la même base d’égalité que les autres. De plus, la technologie d’aide sous forme de lecteurs d’écran, logiciels de prise de notes électroniques, logiciels d’extension d’écran et autres est utile aux défenseurs des droits de l'homme.

L’UMA et l’ICEVI veulent aussi que les défenseurs des droits de l'homme déficients visuels soient également impliqués dans l’avènement des politiques de sorte à guider la mise en œuvre des droits des enfants et à prendre part aux processus décisionnels.

« Les gouvernements et les partenaires au développement doivent fournir les ressources adéquates pour promouvoir le travail enfants défenseurs des droits de l’homme ayant une déficience visuelle », déclarent l’UMA et l’ICEVI.

Pour lire cette proposition en intégralité, allez sur le site web de l'UMA​.