Skip Navigation LinksAccueil > Nouvelles > L’Assemblée Générale de l’ONU reconnaît la Journée Mondiale du Braille

L’Assemblée Générale de l’ONU reconnaît la Journée Mondiale du Braille


L’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la Résolution de l’Union Mondiale des Aveugles qui institue la Journée Mondiale du Braille le 4 janvier.

L’objectif de la Journée Mondiale du Braille est de sensibiliser à l’importance du Braille, qui convertit le mot écrit en une forme tactile pour le bénéfice des personnes aveugles et malvoyantes du monde entier.

Les membres de l'UMA et leurs partenaires du monde entier ont réagi avec ferveur en apprenant la nouvelle.

« C’est formidable, surtout parce que le braille est le mode d’alphabétisation des personnes aveugles. L’alphabétisation est la base de l’éducation et de l’intégration complète à l’emploi », affirme le Président de l’UMA, le Dr. Fred Schroeder, depuis le siège de l’ONU à New York. Pour voir ses déclarations en intégralité, branchez-vous sur la chaîne YouTube de l’UMA https://www.youtube.com/watch?time_continue=29&v=uWwwLjBiG80

« Aux États-Unis, le braille est désormais reconnu comme un élément important car si nous pouvons lire et écrire, nous pouvons prendre entièrement part à toutes les activités de la vie que le reste des gens jugent comme allant de soi », ajoute l’ancien Président de la Fédération Nationale des Aveugles (États-Unis), M. Marc Maurer. Pour voir ses déclarations en intégralité, branchez-vous sur la chaîne YouTube de l’UMA : https://youtu.be/5YrrqwbAkIM

Depuis le Rwanda, la Deuxième Vice-Présidente de l’UMA, Mme. Donatilla Kanimba, affirme : « C’est une formidable occasion de plaider en faveur du braille, l’outil le plus important en termes d’alphabétisation pour la communauté des aveugles, en particulier pour les enfants d’Afrique, qui ne peuvent pas aller à l’école car ils n’ont pas accès au braille pour répondre à leurs besoins d’alphabétisation. L’Union Mondiale des Aveugles croit que la lecture est un droit de l’homme, et nous sommes donc reconnaissants à l’ONU d’avoir reconnu ce droit. Nous prions les gouvernements de faire de même et de proposer l’enseignement en braille dans les écoles. »

Le Dr. Penny Hartin, ancienne Directrice de l’UMA et Membre honoraire à vie de cette Union, estime que « c’est une excellente nouvelle, cela ne fait pas de doute !  C’est formidable que l’ONU ait reconnu l’importance du braille. Bien peu d’innovations ont eu un impact aussi significatif pour la vie des personnes handicapées que l’invention du braille.  Le braille a été source d’indépendance, d’alphabétisation et d’autonomisation pour des millions d’aveugles dans le monde.  À la différence de la technologie moderne, trop chère pour la plupart des aveugles du monde, il est possible de lire et d’écrire en braille avec des outils d’une grande simplicité, disponibles et utilisables partout en dépit des barrières économiques, géographiques et linguistiques. »

Mme. Martine Abel-Williamson, Trésorière de l’UMA, déclare depuis la Nouvelle Zélande : « C’est vraiment une nouvelle formidable ! Le braille, c’est la vie de tous les jours. On le trouve sur les porte-clés, sur les tasses à café et sur les magnets des réfrigérateurs, dans les recettes, dans les journaux intimes et sur les tubes de cosmétiques. Et il s’invite aussi parfois à des occasions spéciales, comme sur le menu d’un restaurant ou sur une bouteille de vin », ajoute-t-elle. « Le braille nous permet de rester en contact, de tisser des liens avec le monde imprimé, et c’est en soi parfois une expérience touchante. Mais au bout du compte, c’est à nous d’interagir avec le braille.  C’est à nous de continuer à assembler les petits points, à traduire en caractères des mots dotés de sens. Car c’est le seul équivalent à l’impression. Le braille est la pierre de touche de l’alphabétisation. »

Mme. Diane Bergeron, Vice-Présidente des affaires internationales et des engagements pour l’Institut National Canadien pour les Aveugles (CNIB pour les sigles en anglais), déclare : « C’est merveilleux que la Journée Mondiale du Braille ait été reconnue par les Nations Unies et qu’elle soit commémorée le jour de la naissance de Louis Braille, qui a donné aux personnes aveugles et malvoyantes accès au monde imprimé. L’alphabétisation est importante pour toute personne, et les personnes ayant perdu la vue ne sont pas différentes des autres. Le braille permet d’apprendre et ouvre les portes de grandes opportunités de formation et d’emploi. Il nous donne la chance d’atteindre nos objectifs et de réaliser nos rêves. »

M. Ajai Kummar Mittal, Secrétaire Général de l’UMA, affirme depuis l’Inde que « la lecture continue en braille est la clé d’un bon apprentissage de l’orthographe. Et le braille est essentiel pour des sujets exigeant une étude intensive comme les mathématiques, la science, la géographie, la grammaire, la sémantique, la phonétique, etc. Ce ne sont que quelques exemples indiquant à quel point le braille est critique pour nous. Le braille restera le doyen des systèmes offrant aux malvoyants accès à la connaissance, et donc à la principale source d’autonomisation. »

Nous animons tous nos membres à partager leurs impressions sur la page Facebook de l’UMA