À propos du développement urbain

L’inclusion au siècle de l’urbain

Dans les 30 prochaines années, ce sont les villes qui vont façonner tous les aspects du développement global, y compris la façon dont les droits humains fondamentaux sont encouragés, protégés et réalisés. Les villes génèrent environ 80 % du PIB mondial et représentent de 60 à 80 % de la consommation énergétique et au moins 70 % des émissions de dioxyde de carbone. Aujourd’hui, environ la moitié de la population mondiale vit dans les villes, et ce chiffre devrait atteindre 70 % d’ici à 2050.

L’urbanisation est donc en passe de devenir l’une des tendances mondiales les plus importantes au XXIº siècle. L’expansion urbaine atteint un rythme sans précédent, en particulier dans les pays à faibles revenus, ce qui exige de repenser le concept de ville et à qui elles sont destinées.

L’exclusion sociale et la marginalisation fondées sur le statut socioéconomique, le genre, le handicap, l’âge, la classe sociale, l’ethnie et autres posent de grands défis à l’heure d’obtenir et d’assurer un accès, des droits et des opportunités égalitaires dans les zones urbaines. Les personnes aveugles et malvoyantes, ou qui connaissent d’autres formes de handicap, se heurtent à diverses barrières qui les freinent en termes de participation à la société et d’accès aux services sur un même pied d’égalité que les autres (par exemple le logement, l’emploi, l’éducation, l’eau et les systèmes d’assainissement, les espaces publics et les transports, les technologies de la communication et l’information, etc.).

Les événements inattendus et très répandus, comme la pandémie du COVID-19, nous rappellent qu’il y a encore énormément à faire pour faire tomber les barrières persistantes à l’accessibilité, qui perpétuent l’inégalité et l’exclusion des personnes handicapées et des personnes âgées dans le monde. « Un membre de l’UMA sur deux interrogé pendant la pandémie de COVID-19 nous a affirmé que les transports et la mobilité étaient les challenges critiques rencontrés dans leurs communautés, à plus forte raison dans les périodes de crise » (2020).

Les gouvernements locaux, régionaux et nationaux sont à un carrefour très délicat, car nous entrons dans la Décade de l’action pour la réalisation des Objectifs de développement durable à l’horizon 2030. Reconnaissant les tendances et les opportunités en matière de transformation urbaine, y compris l’impact du changement climatique, les villes du monde entier doivent décider comment adapter leurs structures et leurs services pour devenir accessibles et inclusives pour les personnes handicapées et autres groupes marginalisés dans toute leur diversité. L’urgence conseille de passer à l’action dès maintenant, de trouver des solutions plus accessibles et écologiques, aptes à créer des communautés inclusives et durables pour tous.

 

Le cadre d’un développement urbain accessible et inclusif.

Figure représentant un cercle avec au milieu la CRPD, reliée aux ODD, au Cadre de Sendai, au Nouvel Agenda urbain et au Document de politique de CGLU

Figure 1 Figure 1 La CRPD, notre référence principale à l’heure de travailler avec les cadres du développement et de l’humanitaire comme outils de consolidation mutuelle.

« Nous ne parviendrons à un nouvel agenda du développement international que si nous envisageons l’inclusion du handicap comme point de départ. Pour avancer en matière de développement inclusif pour tous, la CRPD et les ODD doivent servir d’outils de consolidation mutuelle. » – Catalina Devandas, Rapporteuse Spéciale de l’ONU en matière de droits des personnes handicapées

Depuis 2006, avec l’adoption de la Convention relative aux droits des personnes handicapées (CRPD), bon nombre de gouvernements qui ont ratifié la CRPD se sont engagés à se montrer inclusifs et responsables à l’heure de fournir un accès égalitaire dans tous les domaines de la vie politique, culturelle, économique et sociale. L’accessibilité est un droit et une condition préalable à l’inclusion de toutes les personnes handicapées dans la société, qui exige aux gouvernements, décideurs politiques et parties prenantes d’inclure l’accessibilité et la conception universelle dans toutes leurs interventions, politiques, budgets et programmes pour les zones rurales et urbaines(Article 9 CRPD et Observation générale 2 (2014).

L’accès universel et équitable se trouve au cœur de l’Agenda 2030 et de ses Objectifs de développement durable (ODD). L’agenda s’est doté du clair mandat et de la responsabilité partagée de la part des gouvernements locaux, régionaux et nationaux, de ne laisser personne en arrière. Tous les ODD sont liés les uns aux autres et ont des implications, y compris l’ODD 11 sur les villes inclusives, sûres, résilientes et durables, qui exigent un meilleur accès à un logement adéquat et à des services de base, aux transports en commun, à des espaces publics verts, à une planification urbaine inclusive et aux processus de gestion.

Le Nouvel Agenda urbain pour le développement urbain durable (NUA pour les sigles en anglais) adopté en 2016 comme résultat du processus Habitat III, octroie aux gouvernements à tous les niveaux une feuille de route claire, leur permettant de localiser et de réaliser un développement urbain durable pour tous, attirant leur attention sur les principes de non-discrimination, participation et inclusion des personnes handicapées au même titre que les autres dans la vie politique, sociale et économique des villes. Le NUA et ses mécanismes globaux de suivi, les Fora urbains mondiaux (WUF9 et WUF10 pour les sigles en anglais), appellent clairement à l’action en termes d’accessibilité et de conception universelle.

Le Cadre Sendai pour la réduction des risques de catastrophes (2015) donne de plus amples orientations sur l’inclusion des personnes handicapées et l’emploi de la conception universelle pour édifier des communautés durables, résilientes et sûres. En 2019, les Cités et gouvernements locaux unis (CGLU) ont adopté un Document de politique pour des villes inclusives et accessibles pour mettre en place un cadre d’intégration et d’accessibilité du handicap pour les gouvernements locaux et régionaux. Tous ces cadres se consolident mutuellement et puisent dans les engagements qui exigent un véritable alignement avec la CRPD.

Share this: